Télécharger :
Distance: 6 km
Durée: 02h15
Niveau: Modéré
Dénivelé: 150 D+
Saint-Rémy-de-Chaudes-Aigues
Boucle
Jaune
Toute l'année.
À pied À vélo

Cette randonnée se déroule pour la plupart en forêt, au calme loin de toutes activités (détente assurée). Le retour offre un très beau point de vue sur les Plateaux de l'Aubrac et la vallée glaciaire du Bès.

Départ : Depuis la place de SAINT-RÉMY, prendre la petite rue qui monte vers l'église et continuer tout droit jusqu'au carrefour de la D565, prendre à gauche sur 100 mètres.

1. Prendre à droite le chemin au niveau du captage et monter jusqu'à un carrefour où l'on prend à droite.

2. A la patte d'oie, prendre à gauche et continuer toujours tout droit sur 2 kilomètres.

3. Au grand carrefour lieu-dit "La Fouon del bouyssou" prendre à gauche le large chemin qui descend jusqu'à la route (très beau point de vue sur la vallée glaciaire du Bès).

4. Au carrefour, prendre la route à gauche sur 700 mètres.

5. Prendre à droite le petit chemin, qui redescend à travers les pins sur le village de Saint-Rémy.


Fouon del Bouyssou, origine du nom :

En patois local, la source se dit : la FOUON et le buisson : LE BOUYSSOU donc la source du buisson. Cette source qui sort au pied du truc de Finiols (truc signifiant la butte, le sommet, la petite montagne, parfois orthographié truque) n'est en rien visible car elle alimente une grande tourbière permettant ainsi au sphaignes et autres mousses de se développer en formant une précieuse tourbe.
Cette tourbe, en effet, retient une très grande quantité d'eau, jouant le rôle d'un réservoir éponge. Accumulée lors des grandes pluies, l'eau est restituée progressivement pendant les périodes de sécheresse. Ainsi bon nombre de sources et de rus naissent de ces tourbières, c'est le cas du Remontalou, qui après avoir traversé CHAUDES-AIGUES, se jette dans la Truyère.
D'un débit régulier, d'une température constante et froide cette eau est très favorable à la prolifération d'une faune d'animalcules permettant aux truites farios de se nourrir.
Bien présente dans les rivières du secteur, ces truites sauvages et méfiantes sauront déjouer les pièges des pêcheurs qui devront s'armer de patience, mais ils ne reviendront jamais bredouilles car si le poisson n'est pas au rendez-vous, ils auront pu profiter des magnifiques paysages dans une nature encore sauvage.
Et, si l'envie de goûter une truite fario à la mode du pays est trop forte, vous pourrez vous rendre dans les restaurants du coin, qui sauront vous faire déguster bien d'autres spécialités encore.