Télécharger :
Distance: 7 km
Durée: 02h15
Niveau: Modéré
Dénivelé: 98 D+
Lieutadès
Boucle
Jaune
Toute l'année.
À pied À vélo

Outre le circuit découverte avec Panneaux d'information sur la tourbière, ce circuit traverse la forêt, avant de déboucher sur les villages des Burguerettes et les Mazes où l'architecture traditionnelle est superbe.

Accès au point de départ : Depuis LIEUTADES, revenir en direction de Chaudes- Aigues et au premier carrefour prendre à droite direction Lacalm. Faire 4 kilomètres et se garer sur le grand parking à droite juste avant le carrefour de la route de Lacalm.

Départ : Depuis le parking, prendre le chemin qui part à gauche et qui monte dans la hêtraie, le suivre sur 2 kilomètres (limite entre le département du Cantal et celui de l'Aveyron).

1. A la sortie du bois, prendre le chemin à droite et le suivre jusqu'au village des Burguerettes.


2. (Hors circuit : au carrefour, prendre à gauche et suivre le chemin goudronné pour traverser le village ; belles fermes en pierres et toitures de lauzes, beau point de vue sur les monts du Cantal), Au carrefour prendre à droite la route goudronnée sur deux kilomètres jusqu'au village des Mazes (sur la route, la croix dite du soldat).

3. Au carrefour, prendre à droite vers le village puis avant la grande ferme, prendre à droite le chemin qui à travers la forêt nous ramène au départ.

Depuis le départ, possibilité d'emprunter le sentier de découverte de la tourbière des Mazes pour profiter ainsi des panneaux d'informations.


TOURBIERE : définition
Pour le néophyte tourbière rime avec pantalons salis et chaussures humides. Pour le spécialiste, la tourbe appartient à la grande famille des zones humides. Cet écosystème dépend de deux facteurs : l'eau et la rigueur climatique.

Dans ces conditions extrêmes, l'acidité règne et bloque tous phénomènes de décomposition de la matière organique, celle-ci s'accumule et forme la tourbe.

LES SPHAIGNES : elles appartiennent à l'embranchement des mousses (ou bryophytes). Elles s'installent en colonies dès que les radeaux de laîches et autres sont constitués. Elles sont alors les reines du royaume. Pas facile pour elles de vivre dans ces conditions de froid et d'acidité et pourtant les sphaignes aiment ça et accentuent le phénomène. En effet pour se nourrir elles libèrent des ions hydrogènes H+. Ces ions vont se combiner aux ions négatifs des sels minéraux qui sont alors assimilables, ainsi les sphaignes se nourrissent, mais en contrepartie, les ions hydrogènes acidifient davantage le milieu.
Les sphaignes peuvent stocker de grandes quantités d'eau, et peuvent retenir jusqu'à vingt fois leurs poids secs.


LE ROSSOLIS A FEUILLES RONDES (ou DROSERA) : Ces feuilles sont couvertes de poils gluants dont les extrémités scintillent d'une goutte de rosée. Ce liquide très gélatineux sert d'appât pour les insectes de passage, englués, les pauvres malheureux voient les feuilles se refermer sur eux. Pourvus de système de digestion et d'assimilation des proies, les droseras pallient le manque d'éléments nutritifs en adoptant un régime carnivore.