Renaissance de la GTMC, le mythe revient

A notre grand bonheur dans le Cantal, ce fameux itinéraire VTT renaît. Pas moins de 1 360 km des grands lacs du Morvan à la Méditerranée.

Cet itinéraire emblématique traverse du nord au sud le département et permet la découverte du Cézallier, du massif de la Pinatelle, de la Planèze de Saint-Flour pour rejoindre le massif de la Margeride.

Une variante officielle pousse même le plaisir sur les crêtes du volcan cantalien, en passant par Murat, la station du Lioran et le col de Prat de Bouc. Un parcours plus exigeant au cœur des Monts du Cantal passant à 1750 m, point de passage le plus haut de la GTMC.

 

Créé il y a plus de 20 ans par l’association Chamina, cet itinéraire a fait connaître le Massif-Central, cette haute terre discrète du centre de la France pourtant si riche en paysages et patrimoine. Durant près de 15 ans, des milliers de vététistes ont contribué à sa renommée, en France et à l’étranger. Tombé en sommeil, il est relancé en 2014.

Il revient avec un tracé plus long (680 km auparavant de Clermont-Ferrand à Sète), un nouveau balisage sur l’ensemble de l’itinéraire, des équipements et des services spécifiques ainsi qu’une réelle volonté de le rendre accessible au plus grand nombre comprenant les VTT à assistante électrique.

En bref : 1360 km, 3 régions, 12 départements, 5 Parcs naturels parcourus, 2 variantes, 3 à 6 semaines pour le parcourir, des possibilités de « mini-itinérances » du week-end à la semaine

Dans le Cantal, 2 itinéraires :

  • le principal du nord au sud : 100 km, 2200 m de dénivelé, 3 étapes
    • 1ère – Du haut plateau du Cézallier au lac du pêcher et massif de la Pinatelle,
    • 2ème – De la Pinatelle à Ruynes en Margeride en passant par Saint-Flour, cité d’art & d’histoire, et le haut plateau volcanique de la Planèze,
    • 3ème étape – De Ruynes en Margeride, ascension vers les crêtes de la Margeride avec passage au Mont Mouchet, haut lieu de la Résistance, pour rejoindre le site de Sauvage, au cœur de cet immense massif granitique
  • en passant par la variante « Monts du Cantal » : 145 km, 3100 m de dénivelé, 3 à 5 étapes. De la Pinatelle, descente vers Murat, charmante cité auvergnate, pour gagner par le val d’Alagnon la station du Lioran. Ascension vers le Plomb du Cantal, plus haut sommet du département, suivie d’une belle descente dans les estives vers le col de de Prat de Bouc avant de retrouver la Planèze de Saint-Flour
  • Court-séjour pour profiter de la variante « Monts du Cantal »  : 77 km, 2000 m de dénivelé. Séjour 3 jours/2 nuits à partir de 122 €/personne.

Découvrir notre séjour

Télécharger le tracé complet de la GTMC

En 2018 : itinéraire balisé, parcours détaillé consultable en ligne sur le nouveau site web

Dés 2019 : finalisation du nouveau site web, création d’un topo-guide, services associés pour l’accueil VTT et VTT à assistance électrique.

Pour en savoir plus, retrouvez la CARTE DE L’ITINERAIRE DANS LE CANTAL  et rendez-vous sur LE SITE WEB DE LA GTMC