Ça y est ! C’est les vacances ! Et la neige est au rendez-vous cette année.

Nous partons pour une après-midi nous régaler de cette poudreuse,  Anaïs, mon petit Ian de 5 ans, et moi : direction Saint-Urcize, à 40 km de la maison.  Cette petite bourgade estampillée « Petite Cité de Caractère » du Cantal, se situe au cœur du plateau de l’Aubrac, devenu récemment Parc Naturel Régional.

Nous sommes tout au sud du département du Cantal mais la température est polaire en cette après-midi ! Pas grave, nous avons nos gants, parkas, bottes, écharpes et autres bonnets. Le soleil tente de réchauffer l’atmosphère, et le bleu pur du ciel contraste avec ce manteau blanc, parsemé de sapins ça et là.  La nature est partout présente.
Il y a déjà quelques skieurs amateurs, voire confirmés, dévalant la piste bleue de Faubesse. Moi qui ne connais pas très bien le ski, également une première pour Anaïs et Ian, on va d’abord tenter la piste… débutants !
Mince, dans la précipitation, nous avons oublié d’aller louer les skis et prendre un forfait ! On file au nouvel accueil de la station, un petit chalet en bois chaleureux et accueillant. Philippe nous raconte brièvement l’histoire de la station, ses origines et quelques anecdotes. Quel passionné !
Nous passons ensuite par la caisse : 32 €… les trois forfaits ! 12 € pour Anaïs, 12 € pour moi et 8 € pour Ian. Pour toute la journée, illimité. Quand je pense que c’est le prix d’un seul forfait dans certaines stations…

Allez hop, c’est parti, en avant pour le tire fesse.

Nous arrivons tant bien que mal au (petit) sommet de la piste pour débutants et nous nous élançons sur cette pente très légère. Pas évident de tenir debout ! On continue, on s’exerce, petit à petit la confiance s’installe, malgré les sourires de quelques « pros » passant à proximité. L’ambiance est familiale, détendue, la neige est de qualité et le damage parfait.

Ian commence à s’impatienter : « on va descendre plus vite quand ? ». Et bien qu’à cela ne tienne, prenons la piste Fayards (piste verte, pas d’excès de zèle…). Ça descend plus d’un coup, les sensations sont plus sympas et j’arrive à tourner, à peu près. Le reste de la petite famille semble se prendre au jeu et retente une descente. Fou rire dès la première chute !
Ian commence à fatiguer, déjà quatre descentes, dont une sur la piste du Ruisseau, verte également. Heureusement, nous avons pris la luge, car la piste luge de Saint-Urcize est renommée pour sa qualité et son accessibilité pour les plus jeunes. Anaïs l’accompagne.

Je vais me faire une piste bleue, soit Faubesse soit Conchard. Là, ce n’est pas pareil, ça descend, et comme il faut ! Arrivé en bas des pistes, je me dis « on verra plus tard pour la piste rouge, Goutals ». Mais je vais me refaire une bleue par contre !
Je rejoins par la suite mes acolytes au parc luge, qui rient aux éclats, couverts de neige. Anaïs veut tenter une piste bleue. « Garde le petit et fais de la luge, je reviens… Si j’y arrive ! »
Et elle est revenue. Légèrement tremblante mais revenue, avec le sourire.
Nous avons croisé sur le chemin du retour quelques « fondeurs » (pratiquant le ski de fond) et randonneurs en raquettes. Avec 35 km de pistes, il y en a pour tous les goûts. Nous reviendrons très prochainement nous balader en chiens de traîneau, en espérant que le temps soit aussi magnifique qu’aujourd’hui.

Nous avons passé une formidable après-midi en famille dans cette petite station aubracoise : ici pas de compétition, pas d’attente au tire-fesse, aucune bousculade, les gens échangent leurs sensations et leurs progrès, une équipe de bénévoles à fond (comme le ski) et des tarifs défiant toute concurrence. Que demander de plus ? Nous avons pu (re)découvrir les sensations grisantes du ski, sans pour autant aller dans une station hors de prix et bondée, surtout durant les vacances.

Florent

Plus d’infos…

Station de ski et domaine nordique Saint-Urcize en Aubrac –

Tel : 04 71 23 22 28 (service des pistes) ou bureau de tourisme de Chaudes-Aigues 04 71 23 52 75

About the Author

Florent

Lozérien d’origine bien que né à Metz, je suis revenu dans mon “pays” (ou juste à côté) avec ma femme en 2007 après une année passée à Madrid (Erasmus) et une autre année à Toulouse (Cité de l’Espace). J’ai eu la chance de découvrir la France et d’autres cultures (Maroc, Espagne, Ecosse, Angleterre, Canada, Suisse, Italie, Portugal) qui n’ont fait qu’enrichir mes connaissances et m’apporter une ouverture d’esprit, je l’espère, importante. Amoureux du territoire, je souhaite le faire vivre et offrir à nos visiteurs une expérience inoubliable grâce à mon métier, mes connaissances et le partage de “tranches de vie”.

Cela peut aussi vous plaire

Une journée de ski de descente à Prat-de-Bouc